Relecture

La non-relecture ou une relecture pas suffisamment « appuyée » de vos travaux vous conduit ben souvent à ne pas prêter attention à grand nombre d’étourderies, telles que des « fautes bêtes », des coquilles, des omissions, etc.

De fait, pour conduire une relecture de façon satisfaisante, veillez à ne pas éluder les points suivants :

  • Assurez-vous que votre travail ne comporte pas de fautes d’orthographe ou de frappe
  • Exemples courants : the *futur, a *heroe, a *writter, an *articl, to *whrite, *interresting, to*loose,at the *begining of, etc.)
    • Vérifiez que votre travail ne comporte pas d’accent sur les mots :
  • Par exemple,*écologic houses, *énergy, about an important *problème, substainable *développement).
    • Attention à ne pas marquer deux fois de suite le même mot, voire la même phrase…
  • He was raised in a good good family.
        • Veillez à ne pas « oublier » des mots au milieu d’une phrase ou à en tronquer la fin, par inadvertance :
  • Exemple : but in fact XX is an extract from Léo Hickmann’s guide to a good life; as the French don’t understand the obsessionXX

Solution

      • Utiliser le correcteur de grammaire et d’orthographe que vous trouverez sur votre logiciel de traitement de texte préféré !
      • Utilisez le dictionnaire si vous n’êtes pas sûr(e)(s) d’un mot