Méthodologie de la présentation orale

Pour cerner du mieux possible votre sujet, faites des recherches sur le thème de votre exposé sur des moteurs de recherches en anglais, de façon à avoir à disposition trois ou quatre documents pertinents et vous apportant différents éclairages.

La deuxième étape consiste à travailler sur ces documents, de façon à pouvoir en extraire des éléments que vous pourrez exploiter, qui répondent en général à des questions du type Who ?, What ?, Where ?, When ?, Why ?, How ?, What for ?, etc. et à classer et trier ces informations.

C’est de ce travail qu’émergera une synthèse des informations. Veillez donc bien à ce qu’il s’agisse d’éléments ou phrases clés (et non pas à de détails futiles qui ne vous feraient faire que des digressions…).

L’étape suivante consiste à organiser ces idées par axes, d’après un ordre dynamique. Cette étape devrait vous permettre d’obtenir un plan sommaire, qui va vous servir de trame pour votre exposé.

Enfin, il vous reste à travailler sur le contenu de votre exposé. Vous pouvez y inclure des éléments provenant de votre analyse des documents (Who ?, What ?,
Where ?, When ?, Why ?, How ?, What for ?), des expressions et / ou mots clés tirés des documents, et éventuellement faire des copier-coller brefs de passages intéressants.

N’oubliez pas que vous devez être synthétique, de façon à pouvoir aller droit à l’essentiel et passer en revue les éléments les plus pertinents et que, par souci de clarté, il convient de ne pas surcharger votre plan. Il est donc vivement conseillé de fonctionner avec des notes télégraphiques.

Pensez également à vous mettre à la place de vos auditeurs. De fait, si vous faites appel à des termes techniques ou des notions abstraites, demandez vous si ces derniers sont vraiment essentiels dans votre présentation, ou si vous ne pouvez pas y faire référence en utilisant des mots plus simples, les votres par exemple.

Pensez que vous pouvez également vous servir du tableau (dessin, inscription de dates, noms propres, mots clés, etc.) et que vous pouvez également afficher au tableau ou faire circuler des documents dans la classe pour étayer vos propos.

De plus, d’une façon générale, pensez à didactiser vos informations.

Enfin, assurez-vous de ponctuer votre discours par des mots de liaison, qui vous permettront de l’organiser, de lui donner une dynamique et de guider votre public.

Pour plus d’informations concernant la mise en forme de votre plan, je vous invite à vous rendre sur ce lien.

Il vous reste à présent à travailler sur la mise en forme de votre contenu et sur les aspects phonologiques de la langue anglaise, pour être au plus près des attentes de cette langue, d’une part, mais aussi pour simplifier le travail d’écoute de votre public.