Importance du respect de l’opposition voyelles courtes / longues en anglais

L’opposition voyelle courte [ɪ] et voyelle longue [ɪ:] est celle qui pose le plus de difficultés pour les francophones, d’où la série d’exemples qui suit.

Cependant, le principe est le même pour toutes les autres voyelles.

Tâchez donc de porter la même vigilance entre les autres paires de voyelles qui s’opposent ( [æ] / [ɑ:] ; [e] / [ɜ:] ; [ɒ] / [ɔ:] ; [ʊ] / [u:] ) et à bien prononcer des items tels que :

[ɔ :] di’vorce, ‘board, ‘boarding ; ‘door, ‘brought ;

[3 :] ‘journal, ‘world, re’turning, ‘further ;

[ɔɪ] a’ppoint.

Voyelle longue [ɪ:] Voyelle courte [ɪ]
Chin’ese ;
‘deal, ‘details ;
‘East, e’lite, ex’treme, ‘evening, ‘evil ;
‘feelings ;
i’deas, inc’crease, in’deed ;
‘leading, ‘league, ‘leaving ;
‘means ;
‘people ;
‘reading, ‘reasonable, rec’eiving, ‘recent, re’leased, re’veals ;
‘scene, ‘seized, ‘series ;
‘teach ;
‘week.
‘busy ;
‘Cambridge ;
de’termined, ‘discipline ;
‘eat, e’xist ;
irres’ponsible, ‘is, ‘it ;
‘living ;
‘policy ;
‘remedy ;
‘service ;
‘women, ‘written.

A noter que, comme pour le français, il n’y a pas de rapport entre graphie et phonie au niveau des voyelles en anglais. Vous voyez par exemple ici que pour le son [ɪ:], il y a plusieurs graphies différentes ( ee, ea, e, ei, eo)…

De fait, encore une fois, reportez vous au dictionnaire en ligne sur ce lien, pour vérifier et / ou apprendre la prononciation des mots que vous ne connaissez pas encore (ou dont vous n’êtes pas sûr(e)s), ou faites appel au « prononceur de mots » en ligne !